BEKALTA

Bienvenue sur mon blog

 

La cuisine Bakloutienne

FELLFEL MRAHOUEJ

Ingrédients : 

 

7 tomates (grappe) 

7 piments verts (felfel Baklouti), 

5 gousses d’ail,  

½ verre d’huile d’olive,  

1 càc de Harissa Arbi ou piment rouge en poudre  

1 càc de coriandre,  

2 œufs,  

Sel.  

 

Préparation : 

Faites une ouverture dans les piments verts pour incorporer un peu de sel et un peu de coriandre. 

Ecraser les gousses d’ail, mixer les tomates à l’aide d’un mixer manuel, ou couper les en petit dès. 

Dans une casserole verser l’huile et mettre sur le feu, ajouter les piments assaisonnés et laisser frire. 

Dès que les piments prennent une couleur dorée faites les sortir dans une assiette et laisser de côté. 

Ajouter à l’huile encore chaud les tomates coupés en dès, l’ail et l’harissa (surtout ne pas changer l’huile). 

Saler, baisser le feu au minimum, couvrir avec un couvercle et laisser mijoter pendant 20 mn. Surveiller pendant la cuisson et ajouter un peu d’eau si nécessaire. 

Une fois la cuisson est terminée ajouter le reste de coriandre, les piments verts déjà préparés au début, casser les œufs dans une assiette et versés les dans la sauce, laisser sur le feu le temps qu’il faut pour cuire les œufs (suivant préférence ; durs ou mi-cuits) sans remuer. 

Servir avec des frites et des poissons grillés, sautés ….. 

Bon appétit.

Dans : GENERAL
Par bekalta
Le 26 avril, 2007
A 16:23
Commentaires : 3
 

3 Commentaires

  1.  
    halouma
    halouma écrit:

    j’adore ce plat j’ai une amie de bekalta qui le fait super bien d’ailleurs ca fait un bon moment que je n’ai pas mangé de felfel mrahwej je crois que je fais aller la voir pour ca

  2.  
    bekalta
    bekalta écrit:

    Si tu veux, je t’invite.

    Ce plat a toujours plu aux gens. A ma surprise dans le peu de restaurants existant à Békalta surtout l’été au bord de la mer, il n’est pas servi en tant que tel, autrement dit, il n’est pas listé aux menus, ou même définit.
    Ils le servent comme sauce « inconnue » qui accompagne les plats principaux. Alors que les « Bakloutien » ne s’en passent pas tout l’été.
    Je me rends compte, que le défaut des habitants de Békalta c’est leur inconscience des richesses de leur ville ou plutôt la sous-exploitation des celles-ci.
    Il nous manque un peu de Marketing.
    J’ai constaté ces dernières années que le tourisme tend à être une source de vie pour certains gens à Béklata. C’est vrai les gens commencent à mieux exploiter les plages, le transport s’est amélioré, les routes etc…..
    Par contre, je reproche l’absence de l’esprit caractérisant la ville. Quand tu es sur la plage rien ne peu te rappeler que tu es à Békalta et non pas à une autre ville dans la Tunisie.
    Par exemple, on peu ajouter à la carte de menu : « Spécialité de Békalta », ou une définition qui met en valeur ce plat, d’une part pour mieux vendre, d’autre part faire connaître les traditions de la ville.
    Certains restaurants organisent le samedi des soirées festives. Ils peuvent programmer une chanson ou même une soirée inspirée du patrimoine locale, bien sur sans perdre l’esprit de modernité qui attire les jeunes.
    J’ai beaucoup à dire à ce sujet. En ce moment, je préfère mettre le point final ici. Il vaut mieux en consacrer un article.
    A+

  3.  
    jebali
    jebali écrit:

    salamoualaiqom sa fait plaisir de voir que beklta devient connu malgré sa petite taille mashallah ^pour moi bekalta est la plus belle ville du monde aprés medine et la mecque vraiment c une ville ou on trouve tous  » la mer , la campagne, des gens bien et acceuillant , vraiment je conseille au gens d’allé voir ce petit village comme je l’appelle voila sinon je m’appelle hamdy jebali je vie en france si vous avez un renseignement sur se village contacté moi au : ham-jeb@hotmail.fr

Répondre

 
 

themes |
La Varenne cm1 |
SAHARIDJ TRIBUNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dylan the show
| Alain, Loue tout
| **kamal**and**monsif**