BEKALTA

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Recherche : baklouti bekalta

Bonne nouvelle

Békalta a un Site Web ! 

Soyez nombreux à le visiter et à l’enrichir par vos commentaires et vos interventions.

Je teins à féliciter tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce travail. J’espère que ce site trouve le soutien et l’encouragement qu’il mérite pour que ça continue.

Les chers Bakloutiens, soyons unis pour la bonne cause ! N’épargnez  pas vos efforts pour encourager et encadrer ces jeunes. 

Lien :

Zira

http://www.bekalta.net/

Dans : GENERAL
Par bekalta
Le 1 octobre, 2007
A 9:12
Commentaires : 6
 
 
  • Accueil
  • > Recherche : baklouti bekalta

Zoom sur nous.

Bekalta FaçadePeu de gens connaissent Bekalta par contre tous les tunisiens connaissent « El felfel el baklouti ». La plupart des gens qui ont eu l’occasion de visiter ce village disent que c’est le symbole de l’ennui et pour ne pas nous vexer il y à ceux qui disent que c’est trop calme ; il convient aux retraités.Ils ont plus ou moins raison, mais s’ils passent plus de temps à Békalta ils découvriront le meilleure et le pire…..

Je suis de Békalta et je suis fière de l’être. Mon village à une grande histoire, et il aura un grand futur si l’on veut. Mais à présent je vois un grand handicape qui l’empêche à bondir comme les villages voisins l’ont fait.

C’est la mentalité poussiéreuse de la majorité des bledards. Trop conservateurs, ils se méfient de tout …. Toujours prudent des regards et jugements des autres. Ils n’osent pas casser le rythme et déroger à l’habituelle. L’aventure, c’est un mot absent dans notre culture. L’aventureux n’est pas toujours le bienvenu.

v187.jpgOn se permet de juger les autres sur tous leurs comportements, on finit par se méfier des uns et des autres, et se décourager à tenter des nouvelles expériences dans la vie. Le rythme d’évolution que nous suivons est trop lent.

De mon point de vu, c’est le défaut majeur que je reproche aux bakloutiens, et qui empêche directement ou indirectement à notre village de briller et de prendre d’élan.

Pourquoi notre port est presque abandonné, nos plages sont pleines mais par des habitants des villages voisins, les femmes se baignent à l’aube en portant des robes, les espaces de loisir sont presque inexistants, l’industrie et le commerce constituent quelques sociétés d’une envergure limitée à comparer avec l’industrie à Téboulba, Ksar Hlal….

Pourquoi on est si renfermé, pourquoi on n’est pas spontané, pourquoi à nos jours le jeunes n’ont pas abandonné l’habitude de se mêler des affaires des autres et de porter sur eux des jugements parfois blessants.

mer2.jpgNotre splendide village est riche, il nous offre les moyens et les ressources pour mener une vie de rêve. Nous avons un emplacement stratégique, des belles plages, une généreuse terre, une riche histoire, des habitants pacifiques …..

Pourtant Bekalta n’est qu’un village comme les autres et même moins évolué ou connu.

Je m’adresse aux jeunes à Bekalta: Ayez l’esprit ouvert et n’avoir d’idées arrêtées sur rien, « laisser l’esprit accueillir toutes les pensées. »  Car a la fin, quand on s’aperçoit que les années sont passées, on regardera derrière, on verra qu’on n’a jamais rien changé, et qu’on a finit comme on a commencé. 

4419974016.jpgJ’aime Békalta…… 

Dans : GENERAL
Par bekalta
Le 22 mai, 2007
A 13:28
Commentaires : 10
 
 
  • Accueil
  • > Recherche : baklouti bekalta

La cuisine Bakloutienne

FELLFEL MRAHOUEJ

Ingrédients : 

 

7 tomates (grappe) 

7 piments verts (felfel Baklouti), 

5 gousses d’ail,  

½ verre d’huile d’olive,  

1 càc de Harissa Arbi ou piment rouge en poudre  

1 càc de coriandre,  

2 œufs,  

Sel.  

 

Préparation : 

Faites une ouverture dans les piments verts pour incorporer un peu de sel et un peu de coriandre. 

Ecraser les gousses d’ail, mixer les tomates à l’aide d’un mixer manuel, ou couper les en petit dès. 

Dans une casserole verser l’huile et mettre sur le feu, ajouter les piments assaisonnés et laisser frire. 

Dès que les piments prennent une couleur dorée faites les sortir dans une assiette et laisser de côté. 

Ajouter à l’huile encore chaud les tomates coupés en dès, l’ail et l’harissa (surtout ne pas changer l’huile). 

Saler, baisser le feu au minimum, couvrir avec un couvercle et laisser mijoter pendant 20 mn. Surveiller pendant la cuisson et ajouter un peu d’eau si nécessaire. 

Une fois la cuisson est terminée ajouter le reste de coriandre, les piments verts déjà préparés au début, casser les œufs dans une assiette et versés les dans la sauce, laisser sur le feu le temps qu’il faut pour cuire les œufs (suivant préférence ; durs ou mi-cuits) sans remuer. 

Servir avec des frites et des poissons grillés, sautés ….. 

Bon appétit.

Dans : GENERAL
Par bekalta
Le 26 avril, 2007
A 16:23
Commentaires : 3
 
 
 

themes |
La Varenne cm1 |
SAHARIDJ TRIBUNE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Dylan the show
| Alain, Loue tout
| **kamal**and**monsif**